Logo Brunnenbau macht Schule
deenfr
Galeriebild 01Galeriebild 02Galeriebild 03

De l’eau propre pour tout le monde

Les réussites du projet 2006-2013

L’objectif de construire des puits par “ L´initiative  pour de l´eau propre au Congo » est de permettre au peuple congolais l’accès à l’eau potable. De manière durable. Pour rester fidèle au principe “aider à s’aider soi-même”, l’initiative de Hartmut Heuser forme de  puisatiers  dans la “Première  Ècole Mobile de Puisatiers en RDC »fondé  en 2006. Ces hommes de leur tour transmettent leurs connaissances et leurs compétences à d’autres gens. Au cours de ce projet de formation , environ 500 puits ont été créés. Ces puits fournissent dix litre d’eau proper  à 200.000 -250.000 personnes  par jour.

8 Brunnenbauer

Création de centres de formation de «  l´École Mobile de Puisatiers en RDC

Dans ces centres on peut apprendre toute la théorie et la pratique de la construction de puits. On enseigne la formation de base et les cours d’intensification. Tous les centres ont un atelier, dans lequel on construit l’équipement de forage, pour que les étudients aprennent le faire eux mêmes. De ces stages  de formations des équipes se forment, qui vont dans les villages, construisent des puits et enseignent leur connaissances et experiences a de tiers.  Les centres ont été créés en collaboration avec nos partenaires coopératifs et sont gérées indépendamment de ceux.  Il existe actuellement de centres  comme suit qui fonctionnent  bien. D’autres sont en traîn de s´etablir:

1. Kananga, Province Kasai Occidental
: En collaboration avec les ateliers archiépiscopales. Ici à Kananga à l´Université “Notre Dame du Kasai” la Première École mobile de Puisatiers en RDC étais fondé en 2006. Les premières formations se sont déroule ici.

2. Ngandajika, Kasai Oriental Collaboration avec la coopérative DITUNGA sur recommendation du Gouverneur de la Province Un centre de modèle jusquà 2012. Dans les villages autour beaucoup de puits ont été construit.

3. Tshumbe, Lodja, Province Kasai Oriental
: Actif dans les années 2008 et 2009. Depuis, le projet est en attente parce-que de formateurs et sponsors importants manquent.  2012 il y avait une reprise des activités.

1 kind am brunnen

4. Kikwit, Province Bandundo: Notre centre le plus important est desormais Kikwit. Ici commencaient les formations et les constructions de puits dans la station de Mission Kimbongo. Le 25 Novembre 2013 il y avait la pose de la première pierre pour les premieres bâtiments de l École de Puisatiers.

5. Dans la banlieue de Kinshasa et près de Boma dans la province Bas Congo: De formations de puisatiers sont en cours depuis 2011. Beaucoup de puits ont été construit depuis avec succès, par ex. à Kinkole et Bibua. Les futurs acitivités seront organisés en commun avec la nouvelle  École de Puisatiers à Kikwit. Près de Boma le Rotary Club Kinshasa s´est engagé et dans la région travaillent déjà de puisatiers formés comme petits entrepreneurs.

Schule fertig 5.10.15

La formation des puisatiers

1.  Kananga: 
puisatiers: 35, cours d’intensifications: 3,formateurs: 5, mécaniciens:  5

2. Ngandajika
: puisatiers: 20, cours d’intensifications: 2, formateurs: 3 , mécaniciens:  5

3. Tshumbe:  
puisatiers: 10, cours d’intensifications: 0, formateurs: 1 , mécaniciens:  1

4. Kikwit et Kimbongo: puisatiers: 23, cours d’intensifications: 3, formateurs: 3 , mécaniciens:  3

5. Kinshasa: puisatiers: 20, cours d’intensifications: 3, formateurs: 2 , mécaniciens:  2

6. Boma: puisatiers: 10

 

L’achèvement de puits

Des puits étaient construit non seulement dans le cadre de la formation, mais encore par les petits entreprises qui se sont formés par de puisatiers sortant de cours de l´ecole de puisatiers.. Dans le cadre de notre projet  il est possible de poursuivre:

1. Kananga et l’environnement: 
Plus de 200 puits dans les villagesde la région et dans les institutions telles que les monastéres, ecoles, hopitaux, orphelinats, écoles des sourds-muets, la prison centrale

2. Ngandajika:
45 puits

3. Tshumbe
: 10 puits

Le nombre total de puits construits ( 2013 plus que 500) est une estimation. Au cours des dernières années  des anciens élèves sont devenus des travailleurs indépendants et construisent des puits  comme de petites entreprises. De ces puits là nous  ne sommes pas informés.

3